La Compagnie

La Compagnie G. Bouillon : Création et transmission

Après avoir créé et dirigé le Centre dramatique Régional de Tours, Gilles Bouillon fonde à Tours, la Compagnie G. Bouillon en 2014.

L’objectif est de faire partager au plus grand nombre la passion des grands textes, mettre en scène les grands récits qui fédèrent, explorer et travailler des textes du théâtre d’aujourd’hui.

Mais c’est aussi aller à la rencontre des publics, transmettre l’art et la pratique du théâtre.

En parallèle des spectacles qui ont la vocation d’être diffusés sur tout le territoire national (DOM JUAN de Molière, LA CERISAIE de Tchekhov , URFAUST de Goethe) la compagnie propose des petites formes techniquement légères, données dans des lieux qui privilégient l’écoute et la très grande proximité avec les spectateurs.

Esquisses, gestes brefs, bruts, intenses. Un théâtre voltigeur, concentré, exigeant.

Aujourd’hui plus que jamais il est important d’aller à la rencontre des gens qui n’osent pas encore pousser la porte des théâtres.

Aller partout où il n’y a pas de théâtre.

La Compagnie G. Bouillon participe au Festival de Caves depuis 2015. Gilles Bouillon a mis en scène WILD WEST SHOW d’après TRISTESSE DE LA TERRE de Eric Vuillard

POUR SALUER MELVILLE très librement inspiré de l’œuvre de Jean Giono. il présentera en mai 2017 : LE FABULEUX VOYAGE DE PANTAGRUEL , d’après François Rabelais

IDENTITÉ ARTISTIQUE DE LA COMPAGNIE

Pour ma part, j’ai seulement envie de raconter bien, un jour, avec les mots les plus simples, la chose la plus importante que je connaisse et qui soit racontable, un lieu, de la lumière et des bruits, n’importe quoi qui soit un bout de notre monde et qui appartienne à tous.  Bernard-Marie Koltès

Un théâtre de langue, théâtre des paroles, textes de haut langage

De Peer Gynt d’Ibsen, mon premier spectacle à La Cerisaie de Tchekhov et à l’Urfaust de Goethe que je viens de mettre en scène, je traite ces pièces comme s’il s’agissait d’œuvres contemporaines et je fais en sorte qu’elles parlent d’aujourd’hui à un public d’aujourd’hui.

Le théâtre est pour moi un laboratoire des paroles et des pensées, des pensées mises en paroles, des paroles mises en action par les acteurs, l’espace, la lumière…

Il n’y a pas de contradiction entre se pencher sur les langues du passé et travailler à la langue à venir. Les textes que je choisis de mettre en scène, répertoire ou théâtre contemporain, dessinent mon parcours et mes questionnements d’homme de théâtre.

Un théâtre pour et avec les acteurs.

Je suis d’abord directeur d’acteurs, passeur de textes, raconteur d’histoires : je veux raconter des histoires fortes et ces histoires, je veux les raconter avec les acteurs. Mon travail s’enracine dans ce moment unique où, entre l’acteur et le public, quelque chose arrive pour de bon…

Un théâtre avec et pour les gens.

Un théâtre populaire au sens le plus noble, c’est-à-dire qui interroge les grands récits qui fondent notre culture et dans lesquels la communauté se reconnaît. Revisiter fables, mythes, figures, représentations, écrits.

Je suis aussi heureux et fier de jouer sur le plateau de la Scène Nationale d’Angoulême que dans les salles des fêtes d’Indre-et-Loire… C’est ainsi que je conçois ma mission : un théâtre qui n’hésite pas à prendre la route, toutes les routes, à rencontrer tous les publics. Notre théâtre est et restera un théâtre de service public. J’en assume toutes les richesses et toutes les missions. Un théâtre populaire qui fasse résonner les grands textes du répertoire et les textes du théâtre contemporain.

Gilles Bouillon